Quincampoix Quincampoix

Vie et organisation d'une communaut rurale

les structures communautaires

Jusqu' la Rvolution, l'glise a t le seul monument public. Son rle n'tait pas limit la clbration du culte. A l'issue de la messe paroissiale ou des vpres, s'y tenaient des assembles dlibratives, o taient prises des dcisions qui engageaient la vie de la communaut.

Lieu de culte et lieu de runion, l'glise tait la proprit d'une personne morale, la Fabrique, plus communment appele le Trsor. A l'glise s'ajoutaient deux annexes : le cimetire et la maison vicariale. Le presbytre jouissait d'un statut spcial. Le cur et la Fabrique ont rendu des aveux spars en 1774. La Fabrique se chargeait des menus travaux l'glise, entretenait la maison du vicaire et couvrait les frais de culte.

De la monarchie constitutionnelle (1789-1792) la convention

La refonte de l'organisation administrative de l'Ancien Rgime s'est traduite par la cration de nouvelles circonscriptions : dpartements, districts, cantons et communes.
Le district de Rouen comptait 9 cantons, parmi lesquels figuraient Quincampoix, Saint-Jacques-sur-Darntal, Cailly et Montville.
Le dcoupage du dpartement fut remani en 1800 sous le Consulat et les districts disparurent. Ils furent remplacs par 5 arrondissements : Rouen, Neufchtel, Dieppe, Yvetot et le Havre.
La carte des cantons fut redessine, Quincampoix fut rattache au nouveau canton de Clres. Dcision qui ne doit pas surprendre ; Clres tait du nombre des 7 localits du district de Rouen qui avait un march, un droit hrit de l'Ancien Rgime.
La suppression du canton de Quincampoix avait dj t envisage la fin du Directoire, au grand moi des lus. Pour viter sa disparition, ils avaient propos son extension au dtriment des voisins.

De Jeanne d'Arc Henry IV

Aprs avoir, en 1429, libr Orlans et fait sacrer Charles VII Reims, Jeanne d'Arc choue devant Compigne en 1430.
Capture, elle est dirige vers Rouen pour y tre juge. Amene sous escorte Bosc-le-Hard, puis Cailly, elle devait ncessairement passer Quincampoix le 24 dcembre 1430. Par quelle route ?
A l'poque, deux voies possibles pour rejoindre via Bois-Guillaume et la porte Bouvreuil, la forteresse de Rouen : l'actuelle rue de Cailly ou, par Fontaine-le-Bourg, une route remplace depuis par l'actuelle route de Dieppe, peu prs sur le mme trac. Nous penchons pour l'actuelle rue de Cailly, qui traversait des lieux habits, dont Quincampoix. L'autre itinraire longeait et mme traversait la fort. Les temps taient difficiles, des groupes de partisans hantaient les bois et la possibilit de librer Jeanne, tout le moins d'en tirer ranon n'aurait pas manqu d'attirer les partisans du roi et mme des malandrins.
Pendant la Guerre de Cent ans, notre rgion eut subir le passage des gens de guerre : Anglais, Franais, corcheurs, Grandes Compagnies...
Puis ce sont les guerres de Religion. Henry IV opre dans notre rgion : 1589, Arques ; 1590, Ivry ; 1591-1592, sige de Rouen.
De 1580 1592, le pays est une nouvelle fois ravag. Les troupes de Philippe II, roi d'Espagne, commandes par le Prince Farnse, stationnent dans notre rgion et causent beaucoup de dgts. Notre chteau de la Bucaille est brl.
La conversion d'Henry IV (1591), son entre Paris puis la paix de Vervins (1598) mettront fin cette priode trouble, et Quincampoix peut revivre.

Notre tat civil

En 1539, Franois Ier signait l'ordonnance de Villers-Cotterts qui, entre autres prescriptions, faisait obligation aux curs et vicaires de tenir un registre des baptmes par eux clbrs et rdigs en franais.
En 1579, une nouvelle ordonnance compltait ces dispositions par l'obligation de noter la clbration des mariages et des spultures, et de tenir les registres en double exemplaire, dont l'un serait transmis la fin de chaque anne au bailliage (administration royale).
Ces documents ne concernaient videmment que les adeptes de la religion catholique et sont appels de ce fait registres de catholicit. Ils constituent les anctres de notre actuel tat civil instaur par la Rvolution, complt par diffrentes indications dont celle, prcieuse, de la profession des intresss qui tait prcdemment facultative et souvent absente.
La mise en place des registres de catholicit demanda quelques annes. A Quincampoix, le premier registre date de 1604.

Nos archives

Si l'tat civil de Quincampoix est bien conserv, les archives municipales (dlibrations du conseil municipal et courrier du Maire) ont souffert de la guerre. La Mairie a t occupe par l'arme allemande, transfre pendant un moment l'cole route de Neufchtel*. Si des comptes rendus de l'poque de la Rvolution sont bien rpertoris aux archives dpartementales, nous n'avons aucun document administratif entre cette priode et 1840.

*De 1754 date la construction de la route Royale de Rouen Saint-Omer, qui devint route Impriale, route Nationale mais, pour nous, sera toujours la route de Neufchtel.

Accs rapide  Contactez la ville Démarches administratives Bibliothèque municipale Plan de la commune Renseignements

pl mairie - BP3 - 76230 QUINCAMPOIX
Tél. 02 35 34 70 15
Fax. 02 35 34 65 52
mairie-quincampoix@wanadoo.fr

Lundi, mardi, jeudi, vendredi de 8h45 à 12h30 et de 13h30 à 18h00
Mercredi de 9h00 à 12h30 et de 13h30 à 18h00
Samedi de 9h00 à 12h00

2018 © Ville de Quincampoix Hébergement & Support Le plus du Web - Création graphique Pratikmedia - Agence web Studionet